Retour du Roman de Baybars en Palestine et en Jordanie

Cette année, pendant les soirées de ramadan, des conteurs palestiniens et jordaniens ressuscitent et prêtent leur voix à une gigantesque histoire : Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ.

Traditionnellement contée jusque dans les années 1960 dans les cafés des grandes villes comme Alep, Tripoli, Saida, Baalbek ou encore  Jérusalem, ce roman médiéval avait disparu de la mémoire populaire, jusqu’à ce qu’une équipe de chercheurs français s’empare du sujet, enquête pendant de longues années et reconstitue les quinze tomes de cette fresque.

En 2016, dans le cadre du festival Hakāyā en Jordanie, de la rencontre entre chercheurs et conteurs est née l’idée de réintroduire le récit dans les villes qui l’avaient perdu, mais qui en gardent encore une mémoire lointaine et nostalgique. En juin 2017, ces soirées contes dans les cafés, ouvertes à toutes et tous, seront l’occasion d’entendre et de découvrir ces contes en arabe, à Amman mais aussi à Naplouse, Ramallah, Hébron et Jérusalem. Une conférence en arabe traduite en français sera également donnée par le Professeur George Bohas, directeur du projet, à l’Institut français de Jordanie.

Le projet des Journées Baybars est le fruit d’un partenariat entre le Théâtre al-Balad (Jordanie), l’Arab Education Forum (Palestine), l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) et les Instituts français d’Amman et de Jérusalem.

Le rêve du sultan par Hamza Aqrabawi.

45 minutes, EN aRABE.

Histoire du rêve égaré du Sultan Ayyoub, et de son interprétation. C’est un récit clé à partir duquel sont générés tous les événements de cette épopée. Tout en respectant la trame et l’esprit de la Sîra, Hamza Aqrabawi adapte ce récit dans un style qui le rapproche des histoires populaires satiriques en Palestine.

Hamza Aqrabawi: Les contes à caractère patrimonial sont son domaine de prédilection car il y voit un moyen de préserver l’identité palestinienne. Il a animé de nombreux spectacles notamment dans le cadre du programme Hakaya en coordination avec l’Arab Education Forum et Tamer Institute.

Les autres soirées contes à Ramallah :

14/06/2017 : Vieille ville de Ramallah – Cour de l’Institut Tamer – 21h30.

18/06/2017: Centre culturel Khalil Sakakini – 21h30.

19/06/2017: Vieille ville de Ramallah – Café Romana – 21h30.

21/06/2017 : Café Beit Ardi – 21h30.