Peintures de Marwan Nassar

Cette exposition, intitulée « Herak » est, autant par sa forme que par son contenu, une déclaration de rébellion et de mouvement contre l’immobilité. Il s’agit de la première étape d’une série de concepts visuels à venir, qui observeront l’humanité contemporaine, et chercheront à s’inscrire dans sa mémoire collective et à imaginer ses rêves.

« Cette exposition est ma première et elle vous présente un projet très personnel. Avant d’y aboutir, j’ai fait de nombreuses expériences, des recherches et des exercices pratiques qui, tous, étaient inspirés à la fois par des facteurs extérieurs et des motivations intimes. A travers ces travaux, j’ai cherché à mettre à nu les conflits internes de l’humanité, à saisir ce que les visages ne parviennent pas à dire, bien que le lien avec l’extérieur ne soit jamais rompu. Cette humanité est impatiente d’obtenir son salut et a soif de rêves ; c’est une humanité qui tente de se reproduire à partir des ruines de sa mémoire afin d’être digne de créer un futur radieux. Ainsi, elle se débat à travers des époques chaotiques, des visions troubles et une géographie sanglante. C’est une lutte entre l’amour et la haine, la peur et l’ambition, la nature éternelle et la situation hystérique de la vie moderne. C’est tout cela que je mets dans ma peinture, qui déborde de nouveau-nés emplis d’espoir et issus d’esprits lourds d’inquiétude, tandis que nos yeux pleins de culpabilité fixent les regards lumineux de ces yeux neufs qui s’interrogent sur l’existence.«

Marwan Nassar

Une exposition produite par l’Institut français de Jérusalem, en coopération avec la Fondation A.M.Qattan.

Vernissage le 09 mai à 18h

Fondation A.M. Qattan

Exposition du 09 au 25 mai 2017

De 10h à 16h