Exposition

MARAHEL (ÉTAPES)

Peintures de Dina Matar. Le 20 avril, le vernissage a eu lieu en présence de l’artiste et d’une centaine d’invités . L’exposition continue jusqu’au 20 mai 2017

dina-matar-1

Dina Matar, née à Gaza en 1985, est diplômée des Beaux-Arts de l’Université Al-Aqsa (2007). Avec le soutien du Consulat général de France et du réseau de l’Institut français à Jérusalem (IFJ), elle a été en 2012 l’une des premières femmes artistes de Gaza à bénéficier d’une résidence à la Cité internationale des Arts de Paris.

dina-matar-2

Ses travaux ont été exposés à Doha et Abu Dhabi entre 2012 et 2014 ; elle a également participé à plusieurs expositions collectives hors de Palestine. Sa précédente exposition individuelle, Mélodie des fleurs, a été présentée dans le réseau de l’IFJ en Cisjordanie et à Jérusalem en 2014. Dina Matar participe également à l’exposition collective Transitions, présentée en 2017 dans le réseau de l’Institut français de Jérusalem et des Territoires palestiniens.

dina-matar-3

Dina dit de son travail :  » Mes œuvres artistiques sont inspirées de la vie quotidienne et de la nature qui m’entoure. La nature et ses éléments représentent la partie la plus importante des concepts décoratifs qui apparaissent dans mes tableaux. Les roses, les plantes, les arbres, les oiseaux notamment sont des motifs récurrents présents de manière abstraite et simplifiée dans l’art islamique, souvent considéré comme le premier art abstrait.

Ces mêmes éléments se retrouvent sous forme de broderies, avec des fils de soie sur des surfaces sombres de tissu, devenant des motifs décoratifs sur les robes palestiniennes. Cela permet de mettre en évidence la beauté du contraste des couleurs brillantes, chaudes, et de l’encombrement des nuances. Ce sont les plus petits détails qui en font toute la beauté.« .

La presse en parle :

icone facebook /INSTITUTFRANCAISGAZA