Photographies de Palestine d’Olivier Mériel

Voici plusieurs années que l’Institut international des droits de l’Homme et de la paix organise des événements en France et dans le monde afin de remplir son objet associatif. Les actions que nous menons en Palestine et à Jérusalem vont de la formation d’éducateur (2011) à des événements à visée interculturelle (« Femmes des 3 livres » 2009) en passant par le Concours de plaidoiries pour les droits de l’Homme. C’est grâce à ce dernier que nous avons eu le plaisir de rencontrer Olivier Mériel. Ne dit-on pas que les projets sont le fruit de rencontres improvisées ? Olivier s’est joint à la délégation afin de découvrir cette magnifique terre abonnée aux gros titres de la presse mais dont on a tendance à oublier les femmes et les hommes qui y résident.

De cette rencontre est ainsi né le projet « Une terre pour tous les Hommes ». Pendant ce séjour, Olivier a pu découvrir la vieille ville de Jérusalem, Bethléem, la Mer Morte, Tel Aviv, Haïfa ainsi que plusieurs villes et villages d’Israël. Nous en avons discuté ensemble et après chaque découverte, deux mots clés revenaient sans cesse dans la bouche du photographe normand : dignité et humanité. Nombreuses étaient les questions posées par Olivier. La situation sur place est en effet très complexe à comprendre : Zone A, Zone B, Zone C, Plan de Partage, Frontière de 1967, Ligne Verte, H1, H2… Afin de saisir ces termes, l’Institut a proposé à Olivier de travailler conjointement : nous éclaircissons avec lui ces notions et lui se base sur ces explications afin de mettre en lumière les hommes et femmes qui peuplent Israël et la Palestine.

Ce projet photographique tend à montrer combien les civils pris dans cette situation restent dignes, quels que puissent être les événements quotidiens qui secouent leur pays. Par ses photos, Olivier nous offre son regard humaniste, et non un point de vue militant.